éDITO

Chères Consœurs, Chers Confrères,

Nous avons le plaisir de vous accueillir sur ce nouveau site interactif, MyMyelHome, la plateforme d’édition dédiée au décryptage de l’actualité scientifique dans le myélome multiple et les autres gammapathies monoclonales.

MyMyelHome vous accompagne chaque mois au travers d’un contenu scientifique de qualité pour vous permettre de mettre à jour vos connaissances et de vous informer des dernières actualités.

Développé sous l’égide de Tribune’K Hémato, ce projet réunit sous un même espace dédié, ...

VEILLE BIBLIOGRAPHIQUE

01.17
Un nouvel anticorps bispécifique BCMA/CD3 dans le traitement du myélome multiple induit une lyse sélective in vitro et in vivo
01.17
Ofatumumab en hebdomadaire dans la maladie de Waldenström non traitée ou en rechute : une étude de phase 2, simple bras, en ouvert
01.17
Antigène sérique de maturation des lymphocytes B : un nouveau biomarqueur pour prédire le pronostic des patients avec un myélome multiple
01.17
Carfilzomib-dexaméthasone vs. bortezomib-dexaméthasone dans le myélome multiple en rechute ou réfractaire en fonction du risque cytogénétique dans l’étude de phase 3 ENDEAVOR
01.17
Comparaison de différentes modalités de mobilisation des cellules souches suivie par une greffe chez les patients avec un myélome multiple traités avec un traitement d’induction comprenant du bortezomib, du cyclophosphamide et de la dexaméthasone
ANALYSE
DU MOIS
Myélome multiple : mobiliser oui mais à quel prix ?
Comparison of engraftment following different stem cell mobilization modalities in patients with multiple myeloma treated with a uniform induction regimen containing bortezomib, cyclophosphamide and dexamethasone

Benyamini N, Avivi I, Dann EJ, Zuckerman T, Lavi N, Katz T, .et al
Ann Hematol 2016.
Analyse commentée réalisée par Benjamin HÉBRAUD
Analyse publiée le 27 janvier 2017
Tribune’K HÉMATO 2017 ; 3 (S1) : A1

CONTEXTE

Dans le contexte du myélome multiple, l’intensification thérapeutique par melphalan haute dose suivie de la ré-injection de cellules souches hématopoïétiques (CSP) préalablement prélevées, procédure plus communément dénommé autogreffe, demeure le standard international chez les sujets de plus de 65 ans y compris depuis l’arrivée des nouvelles drogues. L’heure est révolue depuis de nombreuses années quand nous devions procéder à des prélèvements de moelle osseuse sous anesthésie générale ; le développement des facteurs de croissance granulocytaire (G-CSF) a permis de rendre cette procédure ambulatoire et beaucoup moins comorbide.

Traditionnellement, 2 méthodes nous sont proposées pour mobiliser ces CSP : soit par G-CSF sur des sujets en mode basal (steady state), soit chez des sujets préalablement exposés à une chimiothérapie par endoxan à dose intermédiaire. Ceci étant sans compter sur l’apparition des inhibiteurs de CXCR4 (plerixafor) dans des contextes de mobilisation insuffisante/difficile ou en cas d’échec.

En effet les objectifs de collecte, bien que divergents selon les centres, sont en général fixés entre 6 et 8 x106 dans l’optique de réaliser une éventuelle deuxième greffe.

RUBRIQUES

Veille Bibliographique
Veille bibliographique

S’informer en temps réel de
l’actualité scientifique

EN SAVOIR +

Analyses
Analyses commentées

Décrypter d’un point de vue scientifique
et clinique des articles majeurs

EN SAVOIR +

Diapothèque
Diapothèque

Approfondir ses connaissances sur des
thématiques d’actualité

EN SAVOIR +

MOOC
MOOC

S’informer de manière pédagogique
au travers de cas cliniques

EN SAVOIR +

Actus’Congrès
Actus’Congrès

Se tenir informé des dernières
actualités internationales

EN SAVOIR +

Questions/Réponses
Questions/Réponses

Apporter des réponses personnalisées
à vos questions

EN SAVOIR +